BIENVENUE SUR AGRILOCAL17

 

Dominique BUSSEREAU
Président du Département de la Charente-Maritime
et de l’Assemblée des Départements de France
Ancien Ministre

Françoise DE ROFFIGNAC
Vice-Présidente du Département de la Charente-Maritime
en charge de l'Agriculture

 

 

 

 
 

« Manger local » est une demande forte des consommateurs qui veulent avoir accès à des produits du terroir et retrouver la saveur des aliments ainsi que l’assurance d’une qualité contrôlée au plus près de leur lieu de vie.

Le Département de la Charente-Maritime s’emploie de longue date à accompagner la vente directe en favorisant les circuits courts. Avec l’opération « + de 17 dans nos assiettes », proposé par Françoise DE ROFFIGNAC,  il s’est doté de moyens importants pour aider les exploitants, fédérer les producteurs et rapprocher tous les acteurs de la filière.

Ce sont des aides financières pour l’installation de jeunes agriculteurs et la création d’ateliers de transformation et de magasins de producteurs. Ce sont des engagements pour professionnaliser les pratiques et animer le réseau des points de vente collectif. Ce sont des actions de promotion et de visibilité des produits locaux par la création de labels identifiables.

Le besoin de proximité alimentaire se traduit également par le développement de l’agriculture biologique, que le Département soutient, en lien avec la Chambre d’agriculture. Les surfaces agraires qui lui sont consacrées enregistrent une dynamique de conversion de + 14 % en Charente-Maritime. Cet élan est entretenu par les mesures départementales d’aide à l’introduction de produits certifiés bio dans les cantines des collèges.

C’est un cycle vertueux qu’il faut développer. Si j’ai souhaité que notre collectivité rejoigne le dispositif Agrilocal, c’est parce qu’il arrive à point nommé pour renforcer notre politique de mise en contact des acheteurs de la restauration collective et hors-domicile avec les fournisseurs locaux.

Cette interface est entièrement consacrée à faciliter cette mise en réseau et à simplifier la commande publique. J’invite toutes les parties prenantes à saisir cette opportunité pour en faire le marché virtuel de proximité et de qualité de demain.

Dominique BUSSEREAU